top of page

Pour votre confort, la compagnie d'un proche est 100% offerte.

L’actrice hollywoodienne de presque 49 ans a su préserver les rondeurs de son visage et son regard pétillant. Ni rides ni cernes. Soucieuse de conserver sa jeunesse le plus longtemps possible, la « friend next door » assume son goût pour les soins esthétiques. Ce qu’elle a dû faire. Une mini-lipo-aspiration du menton pour l’affiner, redraper les tissus et garder une mâchoire bien dessinée. « On fait une micro-incision, puis une aspiration des cellules graisseuses à la canule sous anesthésie locale, détaille le Dr Niforos. La zone reste un peu gonflée et on a des bleus durant deux à trois semaines. » Immédiatement visible, l’effet s’améliore encore dans les deux à trois mois suivants. L’alternative médicale ? Une cryolipolyse. Cette méthode non invasive (on peut reprendre le cours de ses activités dans l’heure) permet de diminuer un petit amas graisseux localisé sous le menton, avec un léger effet lift. Pour un visage menu, « on peut redessiner les contours avec de l’acide hyaluronique injecté le long de la mâchoire et de chaque côté du menton », précise le chirurgien.


source : elle.fr

© Abaca

La chanteuse aurait subi de nombreuses interventions esthétiques pour conserver son visage de pin-up. Depuis plus de vingt ans, l'ancienne voix de No Doubt affiche un look sexy qui ne laisse aucune place à l'affaissement. 48 ans, vraiment ? Ce qu'elle a dû faire. L'HIFU (High Intensity Focused Ultra Sound), qui fait un tabac aux États-Unis, et pour cause : en théorie, ces ultrasons soulèvent les tissus sans laisser de cicatrices. Et en pratique ? "Ces ondes pénètrent sous la peau pour créer des micro-traumatismes locaux qui stimulent notre récupération en profondeur", explique le Dr Taïeb. "Attention, cela ne marche pas sur tout le monde et on ne peut pas réparer un ovale déjà affaissé", prévient le Dr Niforos. Un traitement inconfortable, voire douloureux, selon l'équipement, idéal en prévention et pour entretenir un lifting. Compter une ou deux séances pour des résultats visibles deux à trois mois plus tard.

source : elle.fr

© Abaca


J.Lo nous bluffe ! La star a conservé une tonicité sous tous les angles et arbore une qualité de peau absolument parfaite, à 48 ans comme à 20... Ce qu’elle a dû faire. Des séances d’IPL (Intense Pulsed Light) ou lumière pulsée. « On l’utilise pour effacer les imperfections », confirme la Dre Taïeb. En traversant l’épiderme sans l’endommager, elle crée une chaleur qui agit sur trois cibles particulièrement intéressantes pour le rajeunissement cutané : les vaisseaux pour atténuer les rougeurs, les pigments mélaniques pour unifier le teint, les fibroblastes pour raffermir la peau. Les suites – quelques rougeurs – disparaissent dans les deux heures qui suivent le soin. Compter trois à cinq séances de vingt minutes par an. L’alternative ? La radiofréquence, qui uniformise le teint et raffermit la peau. Il faut au moins six séances à raison d’une par semaine, puis une par mois pour entretenir le résultat.


source : elle.fr

© Abaca


bottom of page